Troubles du système gastro-intestinal

Il existe plusieurs types de troubles du système gastro-intestinal chez les animaux, ce qui peut porter à confusion. Les symptômes sont souvent similaires d'un trouble à l'autre, mais ils ne sont pas toujours identiques. Si on connaît les différences subtiles entre les symptômes, cela peut aider à comprendre ce dont souffre l'animal et à lui fournir le traitement dont il a besoin.

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable est une maladie psychosomatique (maladie mentale ayant des symptômes physiques) causée par un excès d'anxiété.

Symptômes :


  • Constipation
  • Crampes
  • Diarrhée
  • Présence de mucus dans les selles
  • Sentiment d'urgence lors de la défécation


Traitement

Lors du traitement, on identifie ce qui cause de l'anxiété et on tente de l'éliminer. Un horaire instable, des déménagements fréquents, des changements constants de température, etc., peuvent causer de l'anxiété. Une augmentation de la consommation de fibres et l'administration de médicaments contre la diarrhée peuvent aider à apaiser les symptômes du syndrome du côlon irritable. Dans certains cas extrêmes, on ordonne des médicaments contre l'anxiété afin de contrôler le stress que ressent l'animal. On emploie toutefois cette méthode en dernier recours.

Affection abdominale inflammatoire

Les affections abdominales inflammatoires sont très courantes chez les chats et chez les chiens. Elles se distinguent par certains des symptômes qu'elles causent : inflammation chronique au niveau de l'intestin grêle et du gros intestin qui perturbe les contractions régulières de l'appareil digestif. Cela entraîne des contractions irrégulières qui font en sorte que du mucus et des toxines s'accumulent au niveau des intestins, ce qui crée une occlusion partielle et emprisonne des gaz et des selles. Cette occlusion provoque ensuite le ballonnement, la distension et la constipation.

La plupart des causes de cette affection restent inconnues, mais elles pourraient être liées à des allergies alimentaires, à des bactérioses, à des contaminations par virus ou à des parasites.

Symptômes :


  • Douleur abdominale
  • Anorexie
  • Ballonnement
  • Constipation
  • Diarrhée
  • Flatulences
  • Mucus dans les selles
  • Nausées


Traitement

Le traitement de cette affection est compliqué car tous les animaux y réagissent différemment et car les causes des affections abdominales inflammatoires sont habituellement difficiles à identifier. La meilleure façon de traiter ces affections passe habituellement par l'entremise de l'administration de médicaments d'ordonnance et de restrictions au niveau de l'alimentation. Certains propriétaires refusent toutefois qu'on administre des médicaments à leur animal. Le contrôle de l'alimentation comprend l'élimination des allergènes et l'ajout de fibres non fermentescibles dans le but de rendre la défécation régulière. On recommande également de remplacer l'eau du robinet par de l'eau embouteillée car l'eau du robinet peut contenir du plomb, du cuivre, du mercure et de l'aluminium, ce qui peut irriter les estomacs fragiles et causer de l'inflammation. Il est important de noter qu'il est difficile d'obtenir une guérison complète avec un simple changement dans l'alimentation.

Si vous choisissez qu'on administre des médicaments à votre animal, le vétérinaire déterminera le médicament convenable selon l'espèce de l'animal. Certains médicaments conviennent aux chiens, alors que d'autres sont efficaces lorsqu'on les administre aux chats.

Colite

Une colite ressemble à une affection abdominale inflammatoire et cause des saignements rectaux, des douleurs abdominales, ainsi que des spasmes abdominaux. Cette affection est courante chez les chiens mais on la voit de plus en plus chez les chats. Puisqu'il est difficile de déceler les causes d'une colite, le traitement est habituellement symptomatique.

Traitement


  • Pharmacothérapie - On utilise des anti-inflammatoires. Ce type de traitement peut entraîner des effets secondaires à long terme. On y fait donc généralement appel pendant de courtes périodes.
  • Régime alimentaire - On effectue un changement dans l'alimentation afin de contrôler la quantité de fibres et d'acides gras polyinsaturés, dans le but d'apaiser la colite.
    • Régime d'élimination : On retire tous les additifs et les compléments du régime. On ne laisse qu'un aliment contenant des glucides et un « nouvel » aliment contenant des protéines (aliment auquel l'animal n'a jamais été exposé). On peut reprendre un régime normal une fois que les symptômes s'estompent.


Si vous avez des questions concernant les troubles du système gastro-intestinal ou que votre animal montre un des symptômes décrits précédemment, nous pouvons vous aider à en faire le diagnostic et à mettre en oeuvre un traitement.