Engorgement et infection des glandes anales

Les glandes anales se trouvent dans la région rectale du corps de l'animal, entre les muscles sphincters interne et externe de l'anus. Ces glandes excrètent des sécrétions transparentes lorsque l'animal défèque. Ces sécrétions ont une odeur propre à chaque animal et permettent aux animaux de s'identifier entre eux.

L'engorgement et l'infection de ces glandes survient lorsqu'il y a présence de tumeurs ou d'autres éléments. Chez les chats, cette maladie se manifeste habituellement lorsque les glandes anales sont enclavées. Les troubles des glandes anales sont relativement courants chez les chiens et surviennent fréquemment chez les chiens de petite taille, tels que le chihuahua, le caniche et le caniche nain. La plupart des troubles des glandes anales ne mettent pas la vie de l'animal en danger mais ils peuvent toutefois empirer rapidement si on ne les traite pas. Si vous observez des symptômes chez votre animal, il est préférable de prendre rendez-vous pour un examen.

Quelques signes indiquant l'engorgement ou l'infection des glandes anales


  • L'animal court sans arrêt après sa queue
  • L'animal est inconfortable ou a mal lorsqu'il s'assoit
  • L'animal traîne son derrière par terre
  • Difficulté à déféquer
  • L'animal se penche d'un côté pour ne pas avoir à s'asseoir sur le derrière
  • L'animal lèche ou mord son derrière pour apaiser la douleur


Traitement

Après avoir effectué un examen et délivré un diagnostic, le vétérinaire procède à une vidange manuelle des glandes anales. Lors de cette vidange, si on remarque la présence d'une infection sérieuse, on arrose les glandes avec une solution saline stérile et on administre une pommade antibiotique sur la zone affectée.

Si les glandes anales de votre animal ont tendance à s'infecter de façon fréquente, le vétérinaire peut vous enseigner à faire la vidange des glandes. Cela peut vous permettre d'éviter des visites trop fréquentes chez le vétérinaire et d'effectuer la vidange dès que vous remarquez une infection.

Si l'animal souffre souvent d'infections, on suggère parfois de combiner la vidange des glandes avec un traitement préventif qui peut comprendre le contrôle du poids, l'augmentation de la consommation de fibres, et dans certains cas extrêmes, l'ablation des glandes anales et des tumeurs (s'il y a lieu). Cependant, la plupart des animaux réagissent bien aux traitements non chirurgicaux. Le vétérinaire informe le propriétaire s'il est nécessaire de mettre l'animal sous sédatif ou sous anesthésie afin d'effectuer le traitement.

Si vous avez des questions concernant l'engorgement et l'infection des glandes anales, contactez-nous dès aujourd'hui.